Bio en Hauts-de-France

Agriculture biologique en Hauts-de-France

La filière poursuit sa dynamique en Hauts-de-France : 210 nouvelles fermes bio en 2019 !

Alors que la région dépassait la barre symbolique des 1 000 fermes bio en 2018, en 2019, c’est le nombre de nouvelles installations/conversions qui passe un seuil, avec plus de 200 nouvelles fermes bio enregistrées.

Ces conversions représentent plus de 7000 nouveaux hectares conduits en AB. En 5 ans, le nombre de fermes a été multiplié par 1,9.

La grande culture reste très significative

Les 210 nouvelles fermes bio représentent des systèmes diversifiés mais, comme en 2018, les grandes cultures concernent le plus de fermes. En 2019, on compte 78 nouvelles fermes bio ayant une orientation principale en grande culture. A l’échelle de la région, nous estimons à 26% le nombre de fermes biologiques ayant une activité principale en grande culture. Ce dynamisme s’explique majoritairement par :

  • L’installation de jeunes ou des producteurs proches de la retraite qui préparent une transmission en bio
  • Des agriculteurs en milieu de carrière en recherche de valeur ajoutée via le légume (pomme de terre, légume vert…)

Malgré cette tendance, la filière bio se démarque toujours par une diversité des systèmes plus importante que sur les fermes régionales. D’après les OTEX 2016, 57% des fermes régionales étaient en grande culture contre 26% en bio en 2019.

Le maraîchage gagne toujours du terrain

En 2019, 43 fermes se sont notifiées en agriculture biologique, un chiffre en nette augmentation. Le maraîchage, du fait des petites surfaces requises et des motivations des porteurs de projets à se rapprocher des consommateurs, intéresse toujours beaucoup dans le cadre d’installations, notamment hors cadre familial. Parallèlement, des maraîchers conventionnels commencent à s’orienter vers une certification en agriculture biologique. En plus des installations et conversions, 6 agriculteurs essentiellement en maraîchage et également en PPAM ont démarré une activité bio via une couveuse d’activité en 2019.

Le lait bio poursuit son développement, mais doucement

26 nouveaux notifiés en 2017, 18 en 2018 pour descendre à 12 en 2019 : la croissance est moins soutenue et plusieurs facteurs peuvent l’expliquer, notamment une incertitude sur les aides, des questionnements sur le temps de travail en élevage et un prix du lait conventionnel qui se maintient. La question de l’astreinte et la rémunération horaire de l’élevage laitier doit être mieux appréhendée pour continuer à donner envie à des éleveurs de s’installer.

Le champagne bio en effervescence dans l’Aisne ?

Autre fait marquant de 2019 : 8 viticulteurs sont se sont convertis en agriculture biologique, ce qui porte le nombre de vignerons axonais à 21.

CHIFFRES BIO 2019.jpg

La carte d’identité de l’agriculture biologique, réalisée dans le cadre de l’Observatoire Régional de l’Agriculture Biologique en Hauts-de-France (ORAB), reprend les données générales chiffrées à l’échelle régionale mais aussi à l’échelle départementale, ainsi qu’un focus sur les différentes filières bio.

Plus d'infos auprès de Fanny VANDEWALLE : 07 87 32 64 30 f.vandewalle@bio-hdf.fr