Bio en Hauts-de-France

Agriculture biologique en Hauts-de-France

L'agriculture biologique de conservation : l'agriculture de demain ?

Favoriser la vie du sol est l’un des premiers objectifs recherchés en agriculture biologique. En agriculture biologique de conservation (ABC), cet objectif sera atteint par la réduction du travail du sol, néanmoins, le défi sera de maîtriser l’enherbement. Les couverts permettent-ils de gérer ces adventices ?

C’est ce que Bio en Hauts-de-France est en train de tester avec l’APAD et la FREDON, dans le cadre du projet « Agriculture Bio (AB) – Agriculture de Conservation (AC) ». Pour cela, 4 essais sont en place depuis plus d’un an : -2 essais en AC, dont l’objectif est de réduire les herbicides -2 essais en AB, dont l’objectif est de réduire le travail du sol. Voici les premiers retours sur l’essai mené chez Louis Jansens à St Georges (62), qui s’est installé cette année sur la ferme familiale aux côtés de son frère Simon. Ils ont engagé la conversion de leur élevage porcin en 2018 sur 7 hectares. Concernant la partie polyculture, ils pratiquent l’agriculture de conservation depuis 2003 et plus précisément le semis direct depuis 2015, sur des sols argilolimoneux. Louis ayant la volonté de concilier AC et AB, il s’est engagé dans le projet ABAC. Cette année, il a mis en place 3 modalités différentes de couvert avant implantation du maïs, dont le précédent était de l’escourgeon. Voici ci-dessous un tableau récapitulatif de l’essai :

ESSAIS ABAC.jpg

Il est observé que les adventices sont composées principalement de repousses d’escourgeon, de vulpin et de séneçon. Les vivaces (composées majoritairement de chardons et de laiterons) sont davantage présentes dans la modalité 3. Ces vivaces sont apparues particulièrement au moment du travail du sol au printemps. En effet les comptages précédents (en novembre et en mars) montrent qu’ils n’étaient pas en proportion plus importants que sur les deux autres modalités.

A contrario, le travail du sol au printemps et le semis plus tardif sur la modalité 3 a permis de réduire la pression des adventices annuelles.

Cette 1ère phase d’essai nous démontre une nouvelle fois qu’un compromis reste à trouver pour favoriser au maximum les couverts tout en maintenant un minimum de travail de sol nécessaire à l’implantation de la graine et la gestion des annuelles.

Vous voulez en savoir plus sur l’ABC ? Contactez Noëlie Delattre, conseillèreanimatrice ABC : n.delattre@bio-hdf.fr

Terr'Eau Bio

Rendez-vous le 17 septembre 2020 à Brunémont (59) pour le 4ème Terr’Eau Bio !

Au cours de cette journée, de nombreuses démonstrations seront organisées autour de la destruction des couverts végétaux, du semis simplifié et des techniques de désherbage. Plus de 40 exposants seront également présents.

Plus d'infos ici