Suivi de la pousse de l'herbe en Avesnois : situation au 8 juillet 2020

Le suivi du pâturage se poursuit sur le terrain. À partir de maintenant, vos techniciens vont diminuer le rythme de mesure (tous les quinze jours environs) de façon variable selon les sites.

Les résultats de mesure de pousse. Moyenne en kgMS/ha/jour.

SUIVI POUSSE HERBE 8 juillet 2020.jpg

Même si la pousse a repris quelques couleurs depuis la mi-juin, nous entrons dans la période de pâturage estivale, il faut donc veiller à allonger les temps de repos. La pousse actuelle est autour de 40 kgMS/ha/j, c’est une pousse de saison qui exige un temps de repos d’environ 38 jours.

Pour allonger le temps de repos, deux solutions : faire rentrer des parcelles fauchées précédemment dans le pâturage et compléter à l’auge si ce n’est pas suffisant.

L’été est la période à risque pour le surpâturage, il faut absolument l’éviter pour ne pas obérer les repousses futures. Le surpâturage peut prendre trois formes :

  • Un temps de repos trop court (inférieur à 38 jours en ce moment d’après la moyenne de pousse observée)
  • Un temps de présence trop long, supérieur à 3 jours en pâturage tournant
  • Un pâturage trop ras sous le plateau de tallage des graminée. Il faut noter que la hauteur du plateau de tallage est très variable selon les types de prairie, la pratique du déprimage...

Par exemple, sur les parcelle sacrifiées en « parcelle parking », vous risquez de voir apparaître des plantes indésirables comme les chardons, les rumex, orties, pissenlits... qui trouvent la lumière et la place de germer dans les espaces mis à nus.

Du fait de la sécheresse, vous avez dû « taper » dans les stocks, certains troupeaux sont même passés en ration hivernale ou semi-hivernale. Il est impératif de faire le point sur vos stocks d’autant que les récoltes de printemps n’ont pas toujours été à la hauteur espérée. Comme toujours en pareil situation, la demande en fourrages bio risque d’être importante. Il existe encore des disponibilités en région ou ailleurs, il ne faut pas compter sur des dérogations pour des achats de fourrages conventionnels dans l’immédiat. Nous vous recommandons de rechercher activement des offres de fourrages dès maintenant si vous avez identifié un déficit fourrager. Il est en effet probable que les prix montent sous la pression de la demande.

Pour vous donner un repère, sur les sept mois qui viennent (jusque mars 2021) chaque UGB aura besoin d’environ 3,5 tonnes de matière sèche. Si on déduit l’herbe ingérée au pâturage, à estimer selon votre situation, le reste devra être apporté par du stock auto-produit ou acheté.

On se retrouve vers la fin de l’été pour un nouveau bulletin. Bel été à toutes et tous !

SUIVI POUSSE HERBE 8 juillet 2020 photo.jpg
  • Lien vers Herbophyl’Hebdo : https://hautsdefrance.chambres-agriculture.fr/techniques-productions/cultures/lesproductions/herbes-et-fourrages/herbophyl/
  • Postez vos annonce de recherche ou d’offre de fourrage sur www.agribiolien.fr
SUIVI POUSSE HERBE 8 juillet 2020 contacts.jpg