Suivi pousse herbe avesnois.jpg

Les mesures d’herbe s’arrêtent après 8 mois pour cette première saison dans le cadre du suivi de la pousse d’herbe bio.

Résultats des mesures de pousse de l’herbe Avesnois au 17/11/2020

La courbe verte ci-dessous montre les différentes relances de la pousse de l’herbe cet automne.

mesure pousse prairies bio avesnois.jpg

Après la sécheresse estivale, le mois d’octobre 2020 est l’un des plus pluvieux depuis près de 20 ans. Néanmoins, les parcelles ressuient bien et ont, jusqu’ici, bien portés les animaux qui pâturent. Cet automne a donc bénéficié de conditions de pâturage plutôt bonnes, expliquées par plusieurs choses :

  • La pluviométrie et la minéralisation qui y est associée a permis de faire redémarrer l’herbe.
  • Les températures ont été clémentes jusqu'à maintenant avec seulement 3 nuits de gelées.
  • L’accumulation des températures de cet été a permis de garder une activité biologique importante dans le sol.

Mais attention, le seul facteur limitant le pâturage en automne, est la durée du jour qui limite la photosynthèse. Le temps de retour sur les parcelles est donc allongé à 60 jours environ, pour ceux qui pratique le pâturage tournant.

Pour un objectif d’entrée de paddock à 3000 kg ou 13 cm et une sortie à 1500 kg ou 6 cm, et avec une pousse de 25 kg/jour/ha, on obtient un temps de repousse de 60 jours => (1500/25= 60).

Pour les exploitations disposant d’au moins 60 ares par vache, il a été possible de rester en alimentation 100% herbe pâturée jusque fin octobre-début novembre.

C’est le dernier tour : il est désormais temps de penser à la saison prochaine. Pour pouvoir ressortir les animaux assez tôt à la saison prochaine, il est nécessaire de laisser aux prairies un temps de repos de 100 à 120 jours. Cette recommandation est valable aussi bien pour les génisses que pour les vaches laitières.

La préparation de la saison suivante passe aussi par la fertilisation des prairies. Si les stocks en engrais de ferme sont limités, les prairies qui sont exclusivement pâturées ne sont, à priori, pas prioritaire pour en recevoir. L’automne est la période idéale pour épandre vos fumiers décomposés sur les prairies de fauche ou les paddocks qui présentent des signes de faiblesse (type de végétation, densité de la végétation, couleur de la végétation, nombre de passage des animaux, …).

Attention, en revanche, à prendre garde à la portance des sols. Les conditions d’épandage sont importantes si l’on souhaite préserver la végétation. Un calendrier d’épandage existe et doit être respecté. En voici un extrait.

Calendrier epandage.jpg

Pour plus d’infos sur les épandages en zone vulnérable : https://hautsdefrance.chambresagriculture.fr/fileadmin/user_upload/Hauts-de-France/029_Inst-Hauts-de-France/Environnement-etterritoires/Eau_sol/Directive_nitrate/calendrier_officiel_PAR_HdF.pdf

Au printemps prochain, les mesures d’herbe bio reprendront sur plusieurs fermes de l’Avesnois et la communication spécifique sur les pousses bio continuera. A l’année prochaine !

Contacts pousse herbe avesnois.jpg