Bio en Hauts-de-France

Agriculture biologique en Hauts-de-France


Manger Bio

Img-legumes-CreditsUnsplash-NpNvI4ilT4A.jpg

Manger bio de saison

Pour protéger la santé

L’agriculture biologique interdit l’usage de substances chimiques de synthèse tels que les engrais, les désherbants ou les produits fongicides.

Pour protéger la ressource en eau

Les agriculteurs bio mettent en place des systèmes de production cohérents qui limitent efficacement les pollutions de l’eau par les nitrates, phosphates et produits phytosanitaires.

Pour favoriser la biodiversité

En s’appuyant sur les équilibres naturels et en rejetant tout apport de produits phytosanitaires de synthèse, l’agriculteur bio favorise la biodiversité.

Pour nourrir la planète

L’agriculture biologique peut contribuer à la sécurité alimentaire, mais sa capacité à affirmer son rôle dépend en grande partie de l’existence d’une véritable volonté politique.

Pour créer de l’emploi

Dans un contexte de chômage élevé, l’agriculture biologique présente des atouts certains. En induisant 20 à 30% de main d’œuvre supplémentaire

Pour protéger le climat

En agriculture biologique, la non-utilisation d’engrais de synthèse et le recyclage de la matière organique contribuent à réduire les émissions de gaz à effet de serre

Pour protéger l’environnement

Les principes mêmes de l’agriculture biologique impliquent qu’elle participe à la préservation de l’environnement : veiller à l’équilibre « sol-plante-animal », respecter les rythmes naturels, préserver la fertilité et l’activité du sol, ne pas utiliser de produits chimiques de synthèse ni d’OGM…

Mign-Biosceptiques-HDF2018-pdf.jpg

Découvrez Le petit guide "Pour nos amis Biosceptiques" remet le couvert ! [.pdf]



Découvrez la nouvelle Bande dessinée destinée aux climatosceptiques

Illustrée par Bénédicte Moret alias Bloutouf :

et La Bande dessinée téléchargeable [.pdf]

Img-Courgette-Bercail-CreditsMChanel.jpg

Manger bio local, c'est l'idéal et c'est bon pour...

...l'Économie

  • La bio est créatrice d’emploi en milieu rural : seulement 7,5% de la SAU (surface agricole utile) mais qui représente déjà 14,3% de l’emploi agricole en France fin 2018. L’agriculture bio emploie en moyenne 59% de main d’œuvre en plus. Lorsqu’un consommateur achète un produit bio, il soutient l’emploi en France (Source : Agence Bio – 2019)
  • En privilégiant les circuits courts et la transformation à la ferme des produits bio, les agriculteurs bio créent des fermes viables, dont la valeur ajoutée est réinvestie localement.
  • Par leur diversification les fermes bio participent à l’image d’un terroir et donc à son attractivité touristique.
  • Le traitement des eaux induit par l’utilisation des pesticides et engrais chimiques engendre un surcoût de 7 à 12% sur les factures des usagers. La bio est donc une solution pour éviter les coûts de dépollution. (Études et documents, Commissariat au Développement Durable, septembre 2011)

... l'Environnement

  • L’agriculture biologique respecte, restaure et entretient les équilibres naturels.
  • La bio préserve la ressource en eau tant en qualité, par la non utilisation des engrais chimiques et pesticides, qu’en quantité par l’adoption d’espèces rustiques mieux adaptées à leur environnement.
  • La bio conserve et accroît la fertilité physique et biologique des sols.
  • La bio a une faible consommation d’énergie fossile en raison de la non-utilisation d’engrais et pesticides chimiques de synthèse dont la production et le transport sont très gourmands en pétrole et dérivés.
  • En bio, l’élevage hors-sol est interdit. Les animaux bénéficient d’une alimentation bio ainsi que d’une litière en paille bio. Pour les soigner, on utilise en priorité les traitements alternatifs. Les traitements antibiotiques sont tolérés mais limités. En cas de prise de médicament par un animal, le délai légal avant la commercialisation des produits animaux est doublé, ou à défaut, ceux-ci sont déclassés en conventionnel.
  • La bio, étant un mode de production fondé sur la non-utilisation de produits chimiques et d’OGM, peut prévenir les risques pour la santé de toute la population. Les personnes les plus exposées à ces substances restent les agriculteurs eux-mêmes. Ainsi, la maladie de Parkinson a été reconnue en 2012 comme maladie professionnelle pour les agriculteurs, du fait de l’exposition aux pesticides.
  • La bio produit des aliments contenant 223 fois moins de résidus de pesticides. (Source : Générations futures, 2010)
  • Les aliments bio ont une teneur plus élevée en matière sèche, en antioxydants en vitamine C, polyphénols, magnésium et fer. De même, des taux supérieurs en oméga 3 dans le lait bio ont été observés.
  • 117 résidus de pesticides suspectés d’être cancérigènes ou perturbateurs endocriniens ont été détectés dans des produits non bio. (Source : 90 arguments en faveur de l’agriculture biologique, FIBL. La qualité des produits de l’agriculture biologique, Denis Lairon, chercheur à l’INSERM)

... une Garantie du champ à l'assiette !

  • L’agriculture biologique : le mode de production agricole le plus contrôlé en France
  • Les organismes certificateurs apportent la garantie et la traçabilité nécessaire au consommateur quant à l’utilisation de pratiques de production respectueuses de l’environnement.
  • Le logo « Eurofeuille » obligatoire depuis 2010 dans tous les pays de l’Union Européenne permet une lisibilité au niveau européen et garantit aux consommateurs un contrôle de conformité au cahier des charges au moins une fois par an.
  • Le sigle français AB, ainsi que d’autres sigles de certification privés, peuvent être apposés en complément.

Source Dossier de presse Manger bio et local, c'est l'idéal 2019


Img-Bandeau-MBELCI-2019.jpg

La campagne nationale du réseau FNAB ... revient en septembre !

Depuis toujours, les paysans bio ont à cœur de suivre leur production du champ à l’assiette. Soucieux de cultiver des liens forts et d’échanger avec les consommateurs, ils sont ainsi nombreux à avoir développé la vente directe et les circuits courts.

Afin de sensibiliser et toucher de nouveaux consommateurs, les paysans bio du réseau FNAB (Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique) ont rapidement ressenti la nécessité d’organiser un temps fort. Au-delà d’inciter à consommer bio et local, ces derniers souhaitent mettre en lumière toutes les retombées positives qui en découlent : économie circulaire, vie du territoire, préservation de l’environnement…

La campagne Manger Bio et Local, c’est l’idéal® est ainsi née il y a 13 ans, sous l’impulsion de CORABIO en Région Rhône-Alpes (devenue FRAB AuRA avec la nouvelle région). Depuis une dizaine d’années, toutes les structures du réseau FNAB peuvent se faire le relais de la campagne.

Aujourd’hui, les événements Manger Bio et Local, c’est l’idéal® couvrent une majorité du territoire français.


En 2019, c'est la 9ème semaine Manger bio et local, c'est l'idéal en Hauts-de-France, du 20 au 29 septembre.

Dans un contexte d’aléas climatiques répétés, canicules, déficit d’eau et autres signes avant-coureurs du changement de climat planétaire, le réseau FNAB a choisi de mettre l’accent en 2019 sur les points forts du mode de production biologique dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Plus de 500 fermes ouvertes, marchés et fêtes paysannes, animations en magasins Bio, conférences, animations sur les marchés, cinés-débat, colloques, repas bio en restauration collective… seront ainsi proposés en 2019.

Toujours plus d’occasions d’aller à la rencontre des producteur-trice-s bio !

En savoir plus sur la semaine Manger bio et local, c'est l'idéal en région et la cinquantaine d'évènements organisés sur le territoire.

Img-Fleur-Bercail-CreditsMChanel.jpg

Où trouver les produits bio locaux ?

À la ferme, sur les marchés, en AMAP, dans les magasins bio spécialisés, en grandes et moyennes surfaces.

Prés de chez vous, vous pouvez trouver un point de vente pour vous procurer des produits bio en privilégiant la proximité de la production et la saisonnalité du produit.

La carte interactive vous permettant d'identifier un producteur ou un lieu de vente sera bientôt disponible.

Pour être informé de sa publication sur le site, laissez nous votre adresse e-mail !

Img-carte-producteurs-HDF.jpg

Vous souhaitez rester informé sur la bio en Hauts-de-France ?